chiasme

chiasme n. m. est emprunté (1538) au grec khiasmos « disposition en forme de croix », en chirurgie, « incision en forme de croix ». khiasmos sert dans tous ses sens de substantif verbal à khiazein « entrecroiser », formé sur khi, nom de la lettre grecque en forme de croix (x), transcrite kh en français. le robert, dictionnaire historique deLire la suite « chiasme »

oromitose

oro-, oréo- est l’élément formant tiré du grec oros, orous « montagne », « hauteur » et en egypte « montagne, désert, monastère » par opposition avec la plaine cultivée. le mot, qui subsiste en grec moderne serait un nom verbal issu de ornunai « s’élancer, naître, s’élever ». mitose n. f. est un terme scientifique (1893-1894) emprunté à l’anglais mitosis (1887) ouLire la suite « oromitose »

transfusion

transfusion n.f. est emprunté (1307) au latin transfusio, -onis « action de transvaser », au figuré « apport de peuplades » et « transfert de dettes ». le mot s’est spécialisé en médecine à propos du prélèvement de sang introduit dans un autre organisme (1667) mais n’a guère été employé, la transfusion (alors pratiqué souvent avec du sang animal) ayant étéLire la suite « transfusion »

capsule

capsule n.f., d’abord casule (1478) puis capsule (1532), est emprunté au latin capsula « petit coffret », employé spécialement en anatomie à l’époque médiévale (1110-1120). ce mot est le diminutif de capsa « boîte, caisse » le mot est introduit en anatomie pour désigner l’enveloppe ligamenteuse de certains organes ; en botanique, il dénomme l’enveloppe renfermant les graines de certainesLire la suite « capsule »