extraction

« qu’est-ce qui nous reste quand on est descendu jusque-là ?

le visage ;

le visage qui recèle « ce trésor, cette pépite, ce diamant caché » qu’est le moi infiniment fragile, frissonnant dans un corps ;

le visage sur lequel je fixe mon regard afin d’y trouver une raison pour vivre cet « accident dénué de sens » qu’est la vie. »

milan kundera – le geste brutal du peintre – portraits et autoportraits – 1996 – p.18.

extraction n.f., d’après le bas latin extractio « action de retirer, d’enlever ». le mot a d’abord le sens particulier, « origine d’où une personne tire sa naissance ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :