chitine-kératine-céllulose

la chitine est une molécule de la famille des glucides, et de formule (c8h13no5)n. c’est un polymère de n-acetylglucosamine, une molécule dérivée du glucose. la chitine joue un rôle structural essentiel chez plusieurs taxons d’eucaryotes, notamment les champignons macroscopiques, les levures, mycorhizes, lichens, les arthropodes, les céphalopodes ainsi que les bryophytes. elle constitue notamment les cuticules externes des insectes et les carapaces des crustacés, dont par exemple, cicada plebeja ou encore dans la coquille de céphalopodes (nautile par exemple) et de nombreux mollusques (c’est aussi un des composants de la nacre et des pseudo nacres qui constituent l’intérieur de certaines coquilles: les perles des huîtres perlière ou de la moule perlière d’eau douce. on la trouve aussi chez de nombreux microorganismes, par exemple dans la cuticule qui protège les œufs de rotifères.

la kératine est une protéine, synthétisée et utilisée par de nombreux êtres vivants comme élément de structure, et également l’exemple-type de protéine fibreuse. c’est le constituant principal des phanères « annexes du tégument ») -poils, plumes, cheveux, cornes, ongles, becs de nombreux animaux-. son nom vient du grec ancien κέρατος, qui signifie corne.

la cellulose est un glucide constitué d’une chaîne linéaire de molécules de d-glucose (entre 15 et 15 000) et principal constituant des végétaux et en particulier de la paroi de leurs cellules.

chacune de ces molécules fixe les oligo-éléments, les métaux lourds (cuivre, ­mercure, arsenic, cadmium, plomb, argent) ainsi que la radioactivité.

le schéma explicatif du cycle de vie des cigales se permet des analogies entre les différents règnes: végétal, ­animal et minéral. reprenant la couronne alchimique, basée au ­sommet de l’arbre philosophal. il s’agit d’une étude ­symétrique des métabolismes de ces trois règnes au travers de trois molécules organiques, la chitine, la kératine et la cellulose. Ces trois éléments fixent à leur tour au dernier règne: le minéral.

chaque barbe conservée représente une année de pousse sans taille. je possède deux barbes d’une année chacune, la troisième est en train de pousser: la première barbe a été taillée pour la fabrication d’un ­postiche le 4 Mai 2013, la seconde le 4 Mai 2014.

l’analyse segmentaire de ces barbes pourrait révéler les 12 ­segments représentant chaque mois de l’année. ce qui permettrait d’établir une corrélation entre les résultats obtenus et l’influence de l’environnement, de la nutrition.

je cherche aussi l’exposition aux métaux lourds comme le cuivre, le mercure et le plomb pour leur valeur symbolique ­vis-à-vis de l’univers alchimique ainsi que leurs répercutions sur ­l’organisme.

arche, 2m50/2m50, matériaux divers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :